Adélise Lapier est l’auteure de « Dahaïs l’égarée », premier volume d’un cycle initiatique sur le Féminin sacré qu’elle a intitulé « Le réveil des Filles de la Déesse ». Elle collabore aussi activement aux parutions des Editions Rêve de Femmes (revues, agenda lunaire et livres).

Lors de cette conférence, Adélise abordera avec vous ce qui l’a mise en quête de ce Féminin sacré, et notamment de la réalité historique du culte primordial et quasi universel à la Déesse Mère ayant précédé les patriarcats.

Des Vénus paléolithiques aux Vierges Noires, des sanctuaires païens aux grottes ornées, nous explorerons les indices que nous ont laissés les humains de cette époque. Et découvrirons avec émerveillement que l’humanité n’a pas toujours étouffé le Féminin divin ; qu’elle s’est au contraire construite avec… avant qu’il ne sombre dans l’oubli.

Enfin, nous questionnerons l’intérêt de la réhabilitation historique de cette spiritualité. En quoi redécouvrir cette sagesse primordiale peut-elle nous aider, nous humains du XXIème siècle ?
Le Féminin sacré est à la mode, et tombe même dans le consumérisme spirituel. Et pourtant, il offre des pistes bien réelles de résilience et de renouveau à notre civilisation en perte de sens et de repères.

Inscription à l’accueil du magasin Te Ora de Mérignac et par téléphone au 05 33 89 38 70.